Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

Notre librairie

partenaire


Rechercher sur ce site

Vous êtes ici : Ouvrages encyclopédiques

mise en ligne: dimanche 23 juin 2019



The Aviation Department of the Royal Army Museum in Brussels
145 Civil and Military Aircraft



 
   

 

 


- Lire l’article de Jocelyn Leclercq (seconde édition - 2019)
- Lire l’article de Philippe Ballarini (première édition - 2017)


Ne vous laissez pas tromper par le titre anglo-saxon de la couverture du livre ! Si vous connaissez un peu la Belgique, vous savez que le bilinguisme est l’une des particularités de ce sympathique pays. En fait, il y a même une petite partie du pays qui est germanophone... Mais cela nous éloigne du sujet : le livre est donc trilingue, anglais pour l’international, français et néerlandais.

C’est un inventaire de la collection d’aéronefs du musée royal de l’armée, dont la majorité des pièces est visible au Parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Classiquement, chaque page couvre une machine, dans l’ordre alphabétique des constructeurs.

Si le trilinguisme s’avère pratique dans la partie catalogue, c’est un peu moins bien réalisé pour le chapitre 1, consacré à l’histoire du lieu et l’évolution du musée et de sa collection aéronautique. Cette partie est composée de trois sections successives, chacune dans une langue, mais certaines photos sont reproduites deux fois. Et les légendes ne sont rédigées que dans la langue de la section considérée. Si une bonne partie du lectorat français comprend peu ou prou la langue de Shakespeare, la proportion de néerlandophones est faible et on peut éventuellement ne pas comprendre le sens d’une légende. Il aurait probablement mieux valu publier les légendes des photos de ce chapitre dans les trois langues. Un autre point mineur concerne les textes relatifs à chaque machine présentée. Si le texte en flamand, au milieu est imprimé en rouge, il aurait été pratique de dédier une couleur à chacune des deux autres langues, ce qui aurait grandement facilité le repérage et la lecture.

N’ayant vu qu’à travers un téléobjectif le Mystère IV et le Super Mystère B2 quand ces chasseurs Dassault étaient stockés en plein air à Coxyde j’ai grandement apprécié de trouver des fiches sur ces avions et les machines en réserve, non visibles par le grand public.

Toutes les photos de la partie inventaire sont en couleur, montrant souvent les avions tels qu’ils sont exposés, mais parfois aussi dans leur "jus" actuel, parfois démonté ou incomplet. Le noir et blanc prédomine dans la partie historique, et un fac-similé d’album-souvenir de la famille royale est une bonne idée. Le texte est concis, avec deux petits encadrés en anglais sur l’usage de l’appareil, son identité ou immatriculation, son origine et l’année d’arrivée dans les collections, et l’autre sur ses caractéristiques techniques. En dessous, en trois langues, selon les cas, un court historique de la machine laisse la place à quelques lignes sur l’avion du musée, sa carrière militaire ou civile et son éventuelle restauration.

On soulignera aussi l’intérêt d’une feuille volante insérée dans le livre, et qui concerne une application pour smarphone, par laquelle le lecteur pourra mettre à disposition les photographies prises lorsqu’il visite le musée. Il peut également visualiser du contenu en passant son téléphone ou sa tablette devant des images taggées, mais il faut se rendre sur le site de l’éditeur pour savoir quelles sont ces photos taggées.

Cet inventaire de la collection aéronautique du musée royal de l’armée, imprimé sur un papier de qualité qui met en valeur les illustrations plaira autant à ceux qui n’ont jamais visité le Parc du Cinquantenaire de Bruxelles, qu’à ceux qui ont déjà arpenté ses allées et balcons.

Jocelyn Leclercq


JPEG - 19.5 ko
1re édition

Si l’on sait que la France est le berceau de l’aviation, il faut rappeler qu’elle n’est certes pas le seul pays ayant développé une culture aéronautique. Oubliez donc l’image stéréotypée d’une Belgique qui se limiterait à la bière, aux moules-frites et aux gaufres, et pensez à cette caverne d’Ali-Baba qu’est le Musée de l’Air de Bruxelles, un lieu magique, unique en son genre, où se côtoient environ cent cinquante appareils d’une variété remarquable et où l’on trouve quantité d’appareils rarissimes.

Bruxelles, c’est à un saut de puce de Paris (1h30 par le Thalys) et ce musée, par sa qualité, vaut bien le voyage. Mais aux malheureux qui vivent trop loin de la métropole belge, les Éditions Pat.H proposent un excellent "livre-catalogue" des appareils présents dans ce musée.

Après quelques pages retraçant l’histoire du musée, on entre dans le vif du sujet, selon une formule simple et efficace : par ordre alphabétique de constructeur, une page par appareil. En haut de page, une photo de l’avion, suivie de ses caractéristiques. Sur la moitié inférieure, un texte explicatif : trois colonnes, trois langues (anglais, néerlandais, français). C’est sobre et pratique, et cela n’empêche pas une certaine richesse, d’autant plus que la totalité des appareils sont présentés, certains "dans leur jus", tels qu’ils sont dans les réserves.

Cet ouvrage est l’occasion de faire connaissance avec des constructeurs aéronautiques belges souvent méconnus, comme César Bataille, Jean Pissoort, André Kreit ou Paul Faniel. On trouve bien entendu de jolies petites brochettes d’avions de conception belge, Stampe, Tipsy, planeurs SABCA*.

La richesse est au rendez-vous, de même que la variété. En effet, compte tenu de la position géographique de la Belgique, ce musée est un sorte de creuset dans lequel se fondent diverses nations productrices d’aéroplanes, des USA à l’URSS, de l’Italie à la Suède, en passant par la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Pologne…

Bref, un ouvrage soigné et une porte entr’ouverte sur des plus beaux musées aéronautiques d’Europe, par Charlie de la Royère, responsable du Centre de documentation de la Section Air de ce conservatoire. On remarquera dans le livre quelques publicités aéronautiques (peu nombreuses) qui auront permis de le proposer à un prix raisonnable. Une pratique peu commune, mais après tout, pourquoi pas ? En tout cas, elle n’entache pas les qualités de cette publication réussie, qu’on pourra prendre comme un complément d’une visite au musée, une invitation à s’y rendre… ou un substitut pour ceux qui décidément habitent bien trop loin de la capitale belge. Les livres "aéro" d’outre-Quiévrain ne sont pas monnaie courante. Raison de plus pour ne pas manquer cette occasion.

Philippe Ballarini


210 pages, 21 x 29,7 cm, relié
1,234 kg
Texte en anglais, en néerlandais et en français


* Il est dommage qu’aucun appareil Renard n’ait pu parvenir dans cette éblouissante collection, de même qu’on pourra rêver d’y voir un jour une réplique de l’un des étonnants hélicoptères de Nicolas Florine.


Royal Army Museum

Avec l’aimable autorisation des
© Éditions Pat.H

Royal Army Museum

Avec l’aimable autorisation des
© Éditions Pat.H

Royal Army Museum

Avec l’aimable autorisation des
© Éditions Pat.H

Royal Army Museum

Avec l’aimable autorisation des
© Éditions Pat.H


 

Références:

The Aviation Department of the Royal Army Museum in Brussels
145 Civil and Military Aircraft


Éditions Pat.H

ISBN 978-2-930639-26-0

30 €






Ce livre est classé :


Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- Pat.H Éditions


Autres ouvrages du même éditeur
- Delta Delta Oscar Écho
- Edmond Thieffry [Tome 1]
- Edmond Thieffry [Tome 2]
- Les ailes alliées 1914-1918
- Les précurseurs de l’aviation belge

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 3890 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, R. Françon, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy

D. Liron, Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001