Suivez-nous !

  

 

Accueil | Nouveautés commentées | Nouveautés en lecture | Coups de coeur | À paraître | Magazines | Annuaire | Forums

 


Thèmes | Collections | Entretien avec ... | Comment commander | Comment paraître | Boîte à outils | Qui sommes-nous ?

Entre nous, vous voyez-vous avec un ordinateur portable en guise de livre de chevet ?

Notre librairie

partenaire


Rechercher sur ce site

Vous êtes ici : Aviation légère

mise en ligne: jeudi 16 mars 2023



Combegrasse 1922, naissance du vol à voile français
Le congrès expérimental fondateur

Jean Reymond

 
   

 

 

Depuis quelques années, la Mission mémoire de l’aviation civile nous a habitués à la parution d’une série d’ouvrages remarquables dans le champ de son domaine d’action : les services et branches de l’Aviation civile, les centres nationaux de formation aéronautique, etc. Cette fois, le livre que nous vous présentons sort un peu des sentiers battus. Paru à l’automne 2022, il s’agissait d’accompagner la célébration du centenaire du « congrès expérimental » de 1922 à Combegrasse, évènement considéré comme fondateur du mouvement vélivole en France. Il y avait eu, au début du XXe siècle, quelques essais sporadiques de planeurs dans notre pays, mais c’est à partir de Combegrasse que les choses sérieuses allaient commencer.

Cet ouvrage est une reprise des travaux de recherches de Jean Reymond, Pierre Vaysse et Robert Péchaud pour les numéros 4 et 8 de la revue Vieilles plumes de la commission historique de ce qui était alors la Fédération française de vol à voile (1). Si le texte présente parfois quelques lourdeurs (2), il expose de manière très complète l’histoire de cet évènement majeur, ses tenants et aboutissants. Il permet de bien comprendre les trois phases de cette charnière historique de 1922 :
* dans un premier temps une collecte de communications techniques (nous parlerions d’un appel à projets de nos jours) avec un tri important pour séparer le bon grain (des exposés très scientifiques) de l’ivraie (beaucoup de publication fantaisistes) ;
* puis un congrès (non expérimental celui-là), au Grand Palais, à Paris, c’est-à-dire des conférences sur des sujets sélectionnés dans les communications techniques précédentes ;
* enfin une mise en pratique, une expérimentation dans ce grand laboratoire à ciel ouvert choisi au milieu des anciens volcans d’Auvergne, d’où l’expression « congrès expérimental ».

C’est bien entendu ce troisième point qui est le plus développé. On découvre les travaux titanesques réalisés : rabotage du sommet d’un puy, création d’une route, montage d’un village de toiles avec toutes les facilités requises, le « Camp Mouillard ». La vie dans ce centre éphémère est évoquée par de multiples témoignages, comme celui d’Ennemonde Diard dont nous vous présentons un extrait en conclusion. Chaque appareil est présenté par une fiche, avec ses caractéristiques, les vols réalisés et les pilotes concernés. Une chronologie retrace de manière exhaustive cette période du 1er au 27 août 1922. Puis nous trouvons en annexe les plans des appareils, peaufinés par Réginald Jouhaud, une synthèse des résultats, et l’évocation de quelques commémorations qui ont eu lieu par la suite. A noter que les célébrations de 2022, étant simultanées à la sortie de ce livre, ne sont bien entendu pas incluses.

Au-delà du récit lui-même, les auteurs et chercheurs, critiques sans être destructeurs, analysent les défauts du choix de Combegrasse et sa sélection « par défaut » dans le contexte de l’époque, peu de structures volontaires, méconnaissance de l’aérologie, pression morale des résultats allemands de la Rhön.
Ce livre est aux standards de la collection « mémoire de l’aviation civile », au format carré particulier de 24x24 centimètres. La réalisation technique de l’ouvrage est l’œuvre de Bleu Ciel Diffusion, et la « patte » de Roger Gaborieau est reconnaissable dans l’aspect agréable de la pagination de ce livre. Tout au plus pourrait-on regretter que la combinaison « couverture assez fine + nombre de page limité à une grosse centaine+format carré assez grand » entraîne un léger manque de rigidité de l’ensemble, qui se présente donc avec une souplesse plus proche de celle d’un catalogue Ikéa que d’un livre habituel. Mais ce n’est qu’un détail, il suffira de bien le caler dans votre bibliothèque.

Pour finir sur une touche de douceur, voici comme promis un extrait du texte de la parachutiste et journaliste Ennemonde Diard racontant son séjour au camp Mouillard :

« Le soir, au coucher du soleil, tout était extraordinairement calme. Les sapins devenaient violets et l’air se parfumait en caressant les bruyères. Au-dessus du camp, planaient des oiseaux mystérieux. Des ailes blanches étaient tendues sur la blancheur des tentes. Elles glissaient, sans bruit, avec seulement, au virage, un friselis de soie... »

C’est beau, non ?

Jean-Noël Violette

Notes :
(1) devenue depuis « Fédération française de vol en planeur » 
(2) et peut-être quelques oublis :
- page 22 et page 23 des renvois à des notes que l’on ne trouve pas.
- page 25 on nous annonce aussi 167 participants dont les noms seraient donnés en annexe…


SOMMAIRE
Le vol sans moteur en France en 1921
Le vol sans moteur en Allemagne à la même époque
La genèse du premier congrès
Le congrès préparatoire au concours
Prospection et choix du site du concours
Le concours devient congrès expérimental
Le camp Mouillard
Les appareils des congressistes
Le congrès au jour le jour
Annexes
Les plans des appareils les résultats du concours
Les commémorations
L’ouvrage peut être lu en ligne sur la page des publications de la DGAC


24 x 24 cm couverture souple, broché
ISBN 978-2-11-167808-8
112 pages


 

Références:

Combegrasse 1922, naissance du vol à voile français
Le congrès expérimental fondateur

Jean Reymond






Éditeur et auteur

Coordonnées de l'éditeur :
- DGAC, mission mémoire de l’aviation civile


Autres ouvrages du même éditeur
- 60 ans de contrôle aérien en route
- Atlas historique des terrains d’aviation (CD-Rom)
- Biscarosse, mémoire du parachutisme civil
- L’Aviation civile
- L’exploitation commerciale des Latécoère 631
- La courte vie du F-BDRC
- La mémoire des anciens de l’aviation civile et de la météorologie
- Le temps des ingénieurs de la navigation aérienne
- Le temps des ingénieurs de la navigation aérienne
- Les ailes de Saint-Yan
- Les phares aéronautiques
- Mémoire de l’aviation civile
- Mérignac au temps des hélices – 1910-1960
- Montpellier, entre ciel et mer
- Voler ou ne pas voler, telle est la question
- Voler ou ne pas voler, telle est la question

Autres ouvrages de J.Reymond
- Décollage !
- Motoplaneurs

Rechercher sur ce site:

À ce jour dans l'Aérobibliothèque : 4785 publications.

Accueil
Tout le site par rubriques
Redaction et Admin (mot de passe)
Accueil |
Recherche
|Plan |
Contact
 


Responsable légal : Philippe Ballarini
Rédacteur en chef : Frédéric Marsaly
Responsable département périodiques : Laurent Rastel

Collaborateurs (permanents ou épisodiques) :

E. Ballarini, Ph. Bauduin, H. Bernard, R. Biaux, Ph. Boulay, F. Brignoli, Th. Couderc, R. Feeser, R. Françon, P-C. Got, H. Guyot, B. Hugot, T. Larribau, J. Leclercq, Th. Le Roy

D. Liron, Ph. Listemann, F. Marsaly, P-F. Mary, Th. Matra, F. Mée, C. Micelli, B. Palmieri, F. Ribailly, Ph. Ricco, G-D. Rohrbacher, J. Schreiber, J-N. Violette, G. Warrener
Les recensions, critiques et chroniques publiées dans l'Aérobibliothèque sont la propriété de l'Aérobibliothèque et sont protégées par la loi du 1er juillet 1992.
Toute publication dans un autre espace internet ou sur un document imprimé doit faire l'objet d'un accord préalable de l'Aérobibliothèque et de l'auteur du texte concerné.
ooooooo
Ce site Spip est une réalisation Evelyne Marsura © 2001